25 C
Abidjan
dimanche, mai 22, 2022
spot_imgspot_imgspot_imgspot_img

Affaire ‘’KKB viole Sophie Dencia’’, Yvidero prend position : « Ça m’étonnerait »

Le ministre de la Réconciliation nationale et de la Cohésion sociale, Kouadio Konan Bertin (KKB) est au centre d’un scandale depuis plusieurs semaines. De nombreuses personnes se sont exprimées sur le sujet dont la web humoriste Yvidero. Dans une interview le samedi 09 octobre 2021, elle a indiqué qu’elle doutait de la véracité d’un tel acte commis par le ministre.

L’actualité du début du mois d’octobre 2021 a été marquée par le scandale de l’accusation de viol du ministre Kouadio Konan Bertin sur l’artiste Sophie Dencia. Selon l’accusatrice, le ministre de la Réconciliation l’aurait violé. Les faits se seraient déroulés dans la localité de Divo, ville où est originaire le ministre.

Pour Yvidero, cette accusation de viol portée contre le ministre KKB par l’artiste camerounaise est surprenante. « Le viol ou toute violence de tout genre est quelque chose de condamnable. Mais connaissant le ministre KKB que je salue au passage, cela m’étonnerait. C’est mon point de vue. Avec la venue des réseaux sociaux, avec tout ce qui se passe, tout le monde veut attirer l’attention, créer des polémiques et s’enrichir de façon triste. Je pense que ce sont des allégations très dangereuses. J’espère que cette personne détient assez de preuves pour pouvoir avancer de tels propos », a-t-elle soutenu.

Selon elle, la Côte d’Ivoire étant un Etat de droit, la justice tranchera : « Comme nous sommes dans un Etat de droit et que nous avons des autorités compétentes pour élucider cette affaire, nous attendons d’avoir la suite de cette affaire. Nous sommes de tout cœur avec le ministre. Qu’on le veuille ou pas, c’est notre parent. Il est ivoirien. Nous soutenons aussi la présumée victime parce que je suis une femme. Quand une femme crie au viol, normalement, par solidarité féminine, je dois me ranger derrière cette dame mais aujourd’hui, je ne peux pas prendre parti parce qu’il n’y a pas de clarté dans cette affaire ».

Interrogé sur la question le mardi 28 septembre 2021 à l’émission ‘’RTI1 Reçoit’’, le ministre a exprimé son innocence. « Merci de me donner l’occasion d’évoquer cette question parce que par respect pour les Ivoiriens on ne peut pas venir à la télévision nationale là où ils payent leur redevance, nous séparer et faire comme si cette affaire n’a pas existé. C’est pourquoi je dis pour respect pour les Ivoiriens, je vous remercie de m’en parler et de me donner l’occasion d’en dire un mot. Je vais rassurer les Ivoiriens pour leur dire que je n’ai rien à me reprocher sauf que c’est un dossier pénal qui est aujourd’hui entre les mains de la justice. Et il appartient à mes avocats de l’évoquer les prochains jours. Ils vont donner quelques éléments qui vont les rassurer davantage », a répondu l’ancien président des jeunes du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI). En clair, le ministre de la Réconciliation nationale compte donc passer à l’offensive.

Jessica Djène

Articles Liés

Restez connectés

0FansJ'aime
0SuiveursSuivre
16SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

Publicité

- Publicité -spot_img

Derniers articles