30 C
Abidjan
jeudi, mai 19, 2022
spot_imgspot_imgspot_imgspot_img

Aide sociale : Hassan Hayek veut tout arrêter

C’est très remonté qu’Hassan Hayek, le célèbre influenceur connu pour apporter son aide aux familles vulnérables a fait un direct le mercredi 13 octobre 2021 pour s’indigner sur l’arrivée de deux personnes à son domicile pour demander de l’aide. Il veut tout arrêter.

« Bonsoir chers bénévoles. Suite à l’événement de ce matin, je suis dans l’obligation de mettre une pause d’au moins une semaine pour chercher une maison et déménager. Je ne vis pas seul mais avec une femme et deux enfants. Aujourd’hui, j’ai eu un sentiment d’insécurité chez moi en me réveillant en sursaut à six heures du matin car quelqu’un tapait à la porte. Lorsque j’ai ouvert, il y avait le vigile et deux dames. Quelqu’un leur a indiqué mon lieu d’habitation parce que, une parmi elle doit se faire opérer », explique le ‘’vagabond de la charité’’.

A l’en croire, cette manière de faire met sa famille et lui dans une position d’insécurité. « Je vais chercher à déménager et mettre ma famille loin de tout ça. Je ne pense pas que c’est le prix à payer lorsque nous voulons faire du bien autour de nous. Cela a commencé à mon lieu de travail et m’a pénalisé mais j’ai fermé ma gueule car je me suis dit que c’est mon choix donc je vais assumer. Mais quand ça commence à peser sur mon domicile et mon équilibre familial, cela devient dangereux. Sur ce, j’ai décidé de mettre une pause durant une semaine le temps de voir comment trouver de l’argent pour pouvoir déménager et trouver une autre maison. J’interviendrai seulement s’il y a une très grosse urgence de vie ou de mort », a signifié Hassan Hayek sur son compte Facebook.

A moins de 40 ans, celui qui se fait appeler le ‘’vagabond de la charité’’ a passé son enfance dans la capitale économique ivoirienne. Très engagé depuis des années dans l’humanitaire au profit d’enfants souffrant de maladies graves notamment dans les milieux défavorisés, c’est sans complexe qu’il descend dans les quartiers les plus reculés pour leur venir en aide.

Connu sur les réseaux sociaux en Côte d’Ivoire, il créé, il y a trois ans, ‘’Bénévoles de premier secours’’, une page Facebook où il coordonne l’activité de plus de 12 000 bénévoles repartis sur l’ensemble du territoire. En 25 jours en 2018, des dizaines de personnes, principalement des enfants ayant des tumeurs, des malformations, ou d’autres pathologies graves ont été prises en charge grâce aux Bénévoles de premier secours.

Jessica Djène

Articles Liés

Restez connectés

0FansJ'aime
0SuiveursSuivre
16SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

Publicité

- Publicité -spot_img

Derniers articles