30 C
Abidjan
jeudi, mai 19, 2022
spot_imgspot_imgspot_imgspot_img

Copie privée : Les premiers mots du DG du Burida

La délégation ivoirienne présente au FESPACO est en joie de voir enfin aboutir ce processus qui suscite tant d’espoir chez nos artistes tous arts confondus.

Je suis heureux pour cette très bonne nouvelle qui arrive à point nommé, car le vendredi 22 octobre, ici à Ouagadougou, en marge des travaux du FESPACO, Mme le ministre de la Culture et de l’Industrie des Arts et du Spectacle, Madame Harlette Badou Kouamé N’Guessan, préside une réunion d’échange entre le BURIDA et le Bureau burkinabé du droit d’auteur (BBDA), sur l’expérience burkinabé en matière de gestion des rémunérations pour copie privée et reproduction par reprographie.

Vous comprenez que c’est une providence.

Le personnel du BURIDA par ma voix exprime son infinie gratitude au président de la République SEM ALASSANE OUATTARA, au Premier Ministre SEM PATRICK ACHI, à Madame la Ministre Harlette Badou N’GUESSAN ainsi qu’à tout le gouvernement pour la prise de cette importante décision qui permettra de lutter efficacement contre la misère, devenue malheureusement endémique, dans le milieu de nos artistes.

J’exprime également mes remerciements aux différents ministres en charge de la Culture dans notre pays qui ont soutenu ce dossier durant leurs mandats.

En outre, je voudrais saluer l’engagement du Conseil de Gestion et de restructuration du BURIDA qui ne ménage aucun effort pour être aux côtés des artistes et qui, auprès de Mme la Ministre et de la Direction Générale du BURIDA que je dirige, a su porter ce projet.

Enfin, je dis infiniment merci au personnel du BURIDA et aux collaborateurs de Madame la Ministre pour leur immense contribution et leurs prières pour la prise de cette importante décision.

Ouattara Karim, DG du Burida

Articles Liés

Restez connectés

0FansJ'aime
0SuiveursSuivre
16SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

Publicité

- Publicité -spot_img

Derniers articles