32 C
Abidjan
jeudi, mai 19, 2022
spot_imgspot_imgspot_imgspot_img

Molare met fin au débat sur les villas Primud et répond à Debordo : « Combien de tes collègues ont une maison ? »

Safarel Obiang et Mix 1er les grands vainqueurs de l’édition 2019 et 2020 du Prix international des musiques urbaines et du couper-décaler (PRIMUD) ont reçu le mardi 12 octobre 2021, les clefs de leurs villas. Contre toute attente, les lauréats ont essuyé des railleries de la part de Debordo Lekunfa à la vue des images de ladite maison. Molare, le promoteur du Primud le recadre.

« Debordo, je vais parler avec mes partenaires mais tu restes tranquille et tu ne les insulte pas. Eux au moins, ils ont donné une maison. C’est pas crédit, ce n’est pas une obligation. Aucun Awards dans le monde ne donne une maison ou quelque chose à quelqu’un. Et en plus, ils ont décidé de bien finir les maisons. Maintenant, combien de tes collègues ont une maison ou même un terrain ? », questionne Molare.

Tout en félicitant les promoteurs pour le respect de leurs engagements vis-à-vis des artistes de Côte d’Ivoire et du Primud, Molare s’est encore une fois indigné devant les railleries de l’artiste Debordo Leekunfa. « J’encourage le promoteur qui nous offre des maisons à continuer à le faire parce que pour l’instant on n’a vu personne offrir même un sicobois (Maison en bois), à quelqu’un ici. Maison en carton ? Tu es sérieux là ? Respecte les efforts déjà », a lâché un Molare en colère.

Patrick Tanguy Séry Digbeu de son vrai nom, s’est moqué ouvertement de Safarel Obiang. Comparant la maison offerte par les partenaires du Primud à un salon de coiffure. « Mon fils, félicitations. Sois fort, c’est de ce combat que je parlais. Mais c’est mieux que zéro. Soit tu retapes à ta façon, soit tu en fais un salon de coiffure ou un magasin de vente de gaz. Mais je te conseillerai de remettre à tes deux parents pour plus de bénédiction », a écrit Debordo Leekunfa.

Pour lui, Molare, doit de la considération et du respect aux artistes. « Mory, dis à tes associés de l’immobilier de respecter les artistes ivoiriens. Discute bien avec eux. C’est quoi cette humiliation ? », a-t-il lâché avant d’ajouter : « Les autres pays comme le Congo nous regardent. Demain, ils vont se moquer de nous. Ivoiriens, vous vendez mal vos artistes. Copiez un peu sur le Nigeria SVP ».

Située dans la commune de Songon, la villa offerte par le PRIMUD à Safarel selon les promoteurs du prix coûte 40 millions  F CFA.

Jessica Djène

Articles Liés

Restez connectés

0FansJ'aime
0SuiveursSuivre
16SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

Publicité

- Publicité -spot_img

Derniers articles