28 C
Abidjan
vendredi, mai 20, 2022
spot_imgspot_imgspot_imgspot_img

Tatiana Yankey (Awoulaba CI 202) livre ses secrets de beauté : « Je ne suis pas dans la dépigmentation de la peau »

Tatiana Yankey (Awoulaba CI 202) livre ses secrets de beauté : « Je ne suis
pas dans la dépigmentation de la peau »

L’Awoulaba CI 2021, Alloua Marie-Tatiana Yankey a dévoilé, dans un entretien qu’elle a accordé à Ivoire Culture, ses secrets de beauté. La
protégée du Maire Aby Raoul nous livre également les raisons pour lesquelles elle déconseille la dépigmentation aux femmes.

Avec comme modèle de femme la ministre Nassénéba Touré, Tatiana Yankey a gardé toute sa beauté malgré deux maternités. Toujours bien soignée, cette Awoulaba de 1,80m accorde du prix à sa beauté. Pour elle, les femmes ne devraient pas se délaisser après avoir connu la maternité. Mieux, conseille-t-elle, elles doivent toujours garder leur fraîcheur et leur beauté.

« C’est un travail qu’on fait sur soi. Je me suis appuyée sur mon passé en me disant que je dois me refaire, je dois revenir dans le monde de la jeune dame. Le secret, c’est de rester soi-même. Je suis beaucoup joviale, j’apporte beaucoup de gaieté à ma famille et à mon entourage », confie-t-elle.

A l’en croire, pour garder toujours la ligne, elle mise sur une alimentation bienéquilibrée et calculée. « Bien qu’ayant connu la maternité, je me dis que ce n’est pas une fin en soi parce que je veux toujours être dans la compétition. Je m’arrange à être toujours bien soignée, je ne fais pas de régime alimentaire mais je contrôle ce que je mange sans avoir de superflu et je n’agresse pas ma peau. Concrètement, je ne suis pas dans la dépigmentation de la peau », a-t-elle révélé.

Elue au soir du 31 juillet 2021, Tatiana Yankey veut axer son mandat sur la cause des enfants issus de mariages disloqués et aussi se pencher sur le cas des veuves et orphelins. « Il me tient à cœur de venir en assistance aux enfants issus d’un mariage disloqué et qui n’arrivent pas à se retrouver. C’est aussi important comme le fait de se pencher sur les veuves et orphelins. Il faut aussi porter un
regard sur les enfants qui ont des traumatismes dus aux séparations des parents. Il faut donc avoir la possibilité de les encadrer dans un centre d’accueil et les accompagner dans leur croissance », confie-t-elle.

Articles Liés

Restez connectés

0FansJ'aime
0SuiveursSuivre
16SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

Publicité

- Publicité -spot_img

Derniers articles