jeudi, 29 février, 2024
Le ministère de la Culture lance un appel à candidature pour la sélection de 10 jeunes cinéastes

La ministre de la Culture et de la Francophonie, Françoise Remarck a sous la férule de la Direction du cinéma lancé un appel à candidatures en destination des jeunes cinéastes en vue de leur participation à la 28ème édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO) qui se tiendra du 25 février au 4 mars 2023 à Ouagadougou. Au terme de cet appel à candidatures, 10 jeunes cinéastes ivoiriens seront retenus.

 

Ce sont dix jeunes cinéastes ivoiriens qui seront retenus après le 30 janvier 2023 (date limite de réception des dossiers de candidatures) et entièrement pris en charge par le ministère de la Culture et de la Francophonie en vue de leur participation à la 28ème édition du FESPACO. Cet appel à candidatures à en croire un communiqué du ministère de la Culture et de la Francophonie a pour objectifs d’accompagner les jeunes dans le développement de leurs projets cinématographiques, d’offrir un cadre d’échanges et de captation d’opportunités, matérialiser l’orientation de la politique du Gouvernement axée sur la promotion de la jeunesse et de témoigner le soutien de l’Etat aux jeunes entrepreneurs.

Sur les critères de sélection, faut-il être Ivoirien ou résident en Côte d’Ivoire, être âgé de moins de 40 ans, être porteur d’un projet en lien avec le cinéma, justifier d’un rendez-vous pris par correspondance, email ou tout autre moyen et avoir rempli le formulaire d’accréditation du FESPACO. Les candidats devront également fournir un curriculum vitae (CV), une lettre de motivation, une photocopie du passeport ou de la Carte nationale d’identité (CNI) et un résumé du projet. Aux dix candidats sélectionnés suite à l’appel à candidature, le ministère de la Culture et de la Francophonie promet les prendre entièrement en charge et seront logés à la même enseigne que la délégation officielle ivoirienne au FESPACO.

Recevant le jeudi 19 janvier 2023 à son Cabinet au Plateau une délégation de la Fondation ‘’Conter l’Afrique’’ qui a lancé depuis deux ans un projet dédié à la formation pratique des jeunes aux métiers du cinéma et de l’audiovisuel, Françoise Remarck avait suggéré et proposé d’étendre ledit projet aux jeunes cinéastes de l’intérieur. « Il nous faut étendre cette belle initiative aux jeunes de l’intérieur du pays où il y a aussi de nombreux talents », avait-elle plaidé non sans émettre son souhait que toute la chaine de valeurs des Industries culturelles et créatives (ICC) soit prise en compte pour faire de la Côte d’Ivoire le hub de la formation sous-régionale.

0 Comments

Leave a Comment