samedi, 13 juillet, 2024
L’humoriste Oualas a reconquis Casa et Rabat avec le festival panafricain itinérant Afrique du rire

Après deux ans d’interruption due à la crise sanitaire mondiale, l’humoriste Oualas a reconquis le cœur des marocains dans la phase 1 du festival panafricain itinérant Afrique du rire. L’humoriste qui s’était produit en spectacle dans le cadre de ce festival le vendredi 28 et samedi 29 avril 2023 à Rabat et à Casablanca a fort tordre de rire son public.

 

Rendez-vous culturel panafricain par excellence consacrant la célébration de l’intégration africaine via l’humour a repris des droits le vendredi 28 avril 2023, au complexe cinématographique Megarama sis à Casablanca au Maroc. Une belle affiche a été offerte au public marocain pour cette première escale, avec de chevronnés humoristes. En l’occurrence Oualas (Côte d’Ivoire-Maroc), Yassine Belattar (Maroc), Redouanne Harjane (Maroc), Wary Nichen (Algérie), Boukary (Côte d’Ivoire), Saad Mabrouk (Maroc), John Sulo (Sénégal), Mimo Lazrak (Maroc). Des artistes qui ont démontré la pleine mesure de leur talent face à un public très réceptif aux messages véhiculés. Dans une mise en scène d’Abass Zein où Oualas enfile la blouse d’un médecin mais précisément celle d’un psychologue pour se mettre à la disposition de ses « patients » qui ne sont autre que les humoristes susmentionnés.

Afin de les soumettre successivement à une auscultation et les guérir des séquelles morales consécutives à la pandémie de la maladie à coronavirus qui a occasionné l’interruption du festival Afrique du rire pendant deux années. Un véritable coup de maître de ce fils du pays qui signe un retour triomphal sur sa terre natale, enrichi par de nombreuses vannes empreintes d’enseignement, avec par intermittence un fond de soutien musical de Dj Red Supa. Et ce soir-là, comme à son habitude, Dr Oualas ouvre le premier la scène de son officine en rappelant dans un humour qui lui est propre des faits relatifs à sa double culture ivoirienne et marocaine issue de la trajectoire de son père arrivé en Côte d’Ivoire en 1956. Dont il se dit fier, sans occulter cette hilarante blague dépeignant l’éducation des enfants à la chicote selon qu’on soit en sous les tropiques ou en occident, avant de céder la place à ses « patients ». Qui, tour à tour, lui ont succédé pour raconter des histoires les plus caustiques les unes que les autres mais alliant surtout ludique et didactique. Avec surtout des messages de sensibilisation sur la Covid-19, la migration, l’esclavage. L’une des attractions a sans nul doute été Yassine Belattar connu pour son franc-parler et son humour corrosif ainsi que pour ses débats télévisés face à Eric Zemmour.

Clivant, l’artiste franco-marocain est revenu sur plusieurs thématiques liées à son parcours de vie, partagé entre diverses identités et combats, notamment la lutte contre l’islamophobie et le racisme. En entraînant habilement les spectateurs d’émotion en émotion, l’invitant aussi à réfléchir sur la société actuelle. Idem pour Redouane Harjane, l’humoriste français d’origine marocaine de par son père et algérienne de par sa mère qui a captivé le public avec un regard décalé sur la société. Autant à l’aise dans le verbe que la chanson, l’ancien élève du cours Simon et de l’école de jazz de Nancy, a accompagné sa prestation d’un jeu de guitare, entremêlé de quelques phrases lapidaires et existentielles sans queue ni tête, lancées çà et là.

Un véritable spectacle où musique, représentation scénique, lumières et son enrichis par des prestations de haut vol des différents humoristes, ont émerveillé les spectateurs. Autre bonne nouvelle, la Côte d’Ivoire a été dignement représentée à cette étape par Boukary. L’humoriste ivoirien au dictionnaire français atypique a réussi la prouesse de conquérir un public différent de celui dont il avait l’habitude d’affronter. Mieux, il a bénéficié d’une standing-ovation du monde fou de la mythique salle du complexe Mégarama de Casablanca.

Au lendemain de ce spectacle époustouflant, cap a été mis sur le Théâtre national Mohammed V de Rabat, pour une deuxième étape qui a fait salle comble. Là encore, l’engouement et les prestations étaient de taille. Entre réel engouement du public et son affluence, la ponctualité, la réceptivité et la communion des spectateurs, en ont rajouté des étincelles à la performance des humoristes.

Après ces deux étapes, Oualas mettra le cap sur Abidjan, la capitale économique ivoirienne où se déroulera le vendredi 12 mai 2023, la troisième étape de la tournée d’Afrique du rire 4, au Palais de la Culture Bernard B. Dadié d’Abidjan, à Treichville. Sont annoncés à ce show, des humoristes de renom dont le franco-guinéen Djimo, Yassine Belettar, Redouanne Harjane, Wary Nichen, Le Magnific, Samia Orosemane, Ramatoulaye, Saad Mabrouk et John Sulo. Avant l’apothéose dans la capitale sénégalaise, Dakar, le samedi 20 mai 2023, au Théâtre Daniel Sorano.

Tags: , , , , , ,

Related Article

0 Comments

Leave a Comment