dimanche, 21 juillet, 2024
Journée internationale de la Francophonie : Le discours de la ministre Françoise Remarck

La ministre de la Culture et de la Francophonie, Françoise Remarck, a livré le mercredi 20 mars 2024 un message officiel, au nom du gouvernement ivoirien, a l’occasion de la célébration de la Journée internationale de la Francophonie.

 

Chers compatriotes,

Chère communauté francophone et chers amis de la Côte d’Ivoire

Chaque année, les États et Gouvernements membres de la Francophonie commémorent la date historique de la création à Niamey le 20 mars 1970, de l’Espace de coopération multilatérale et de diversité culturelle et linguistique auquel la Côte d’Ivoire adhère la même année. En 2005, cette agence devient l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF).

Sous l’égide du Président de la République, Son Excellence Monsieur Alassane Ouattara, la Côte d’Ivoire, à l’instar de tous les pays francophones, commémore ce mercredi 20 mars 2024, la Journée Internationale de la Francophonie. Notre pays occupe une place importante dans cet espace. La contribution et le leadership du Chef de l’État ont été félicités par la Secrétaire Générale, Mme Louise MUSHIKIWABO, à l’occasion de la 44e session de la Conférence Ministérielle de la Francophonie qui s’est tenue à Yaoundé en novembre dernier.

 

Cette année, se tiendra à Villers-Cotterêts le 19e Sommet des Chefs d’États et de Gouvernement de la Francophonie dont le thème « Créer, innover, entreprendre en français » nous parle à plus d’un titre car c’est une invitation de la Secrétaire

Générale de l’OIF, pour son appropriation qui permettra à notre espace commun d’être encore plus dynamique, plus inclusif, plus proche de nos populations.

En Côte d’Ivoire, c’est déjà une réalité et nous avons toutes les raisons d’être fiers de notre position de 4ème pays en termes de locuteurs. En effet, notre pays impact de manière significative notre espace dans différents domaines. Concernant la langue française, nos expressions ivoiriennes rentrent régulièrement dans le Larousse. En matière de créativité, le SLAM, cette poésie déclamée n’a plus de secret pour nos jeunes talents qui font briller la Côte d’Ivoire en remportant de nombreux prix à l’international.

Autre fierté, à l’occasion de la CAN2023, la meilleure jamais réalisée selon le souhait du Président de la République, notre humour  a été révélé aux yeux du monde, et il a été présent aux côtés des Éléphants jusqu’à la victoire finale.

Personne n’oubliera ces expressions : « La CAN c’est chez nous, on gagne quand on veut ».

Notre fierté se traduit aussi par la présence de très hauts cadres au sein des instances stratégiques de l’OIF. C’est également la volonté du Chef de l’État de mettre à la disposition des Institutions Internationales l’expertise ivoirienne.

 

Mesdames et Messieurs,

La Francophonie apporte également sans discontinuer un appui pluriel qualitatif à notre pays et ce dans plusieurs domaines par le biais de financement de plusieurs programmes qui peut être évalué à plus de 6 milliards de FCFA.

Je peux citer entre autres « l’Initiative Francophone pour la formation à Distance des Maîtres », IFADEM qui a formé plus de 10 000 enseignants et maitres.

Je peux également évoquer « la Francophonie avec elles » qui a formé plus de 1000 femmes d’associations dans diverses localités de notre pays en matière de création et gestion de coopératives, de petites entreprises et sur le numérique pour leur autonomisation.

L’OIF a aussi financé la création de 19 Centres de Lecture et d’Animation Culturelle (CLAC) à travers la Côte d’Ivoire.

Ils ont déjà été fréquentés par plus 1.500.000 de nos compatriotes.

Enfin, n’oublions pas le Marché des arts et du spectacle d’Abidjan (MASA) soutenu par L’OIF qui aura lieu du 13 au 20 avril et qui réunira 33 pays.

 

Mesdames, messieurs,

La Coopération multiforme entre les États membres est encouragée et facilitée car elle concourt au dynamisme et au rayonnement de notre espace francophone. Ce sont des échanges fructueux et inspirants.

Nous avons encore en mémoire, l’extraordinaire organisation des 8e jeux de la Francophonie à Abidjan, en juillet 2017 et cet élan s’est poursuivi à Kinshasa en juillet dernier au cours desquels, nos athlètes et nos acteurs culturels ont ramené 15 médailles.

L’ambition de la Secrétaire Générale de la Francophonie est aussi tournée vers l’Excellence académique. Grâce à l’accord signé entre la Fédération des collèges d’enseignement général et professionnel le ministère de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle et de l’Apprentissage, 21 de nos jeunes compatriotes sont depuis début janvier au Québec.

Par ailleurs, notre pays organise régulièrement des réunions, des assises et des congrès de l’Association Internationale des Maires Francophones de l’Assemblée Parlementaire de la Francophonie. Nous nous réjouissons de cette attractivité de la Côte d’Ivoire qui se renforce.

 

Mesdames et Messieurs,

Je voudrais à présent féliciter la Secrétaire Générale de la Commission Nationale de la Francophonie (CNF), Madame Bernise N’Guessan et ses dynamiques équipes, qui œuvrent sans relâche entre autres à rendre l’OIF plus compréhensible et accessible. N’hésitez pas à vous y rendre car n’oublions pas que notre espace compte 321 millions de locuteurs et représente 16% du PNB mondial.

Je voudrais terminer par ce rappel : la jeunesse demeure la priorité du Chef de l’État, SEM Alassane Ouattara et du Gouvernement dirigé par le Premier Ministre, SEM Robert Beugré Mambé.  Au regard des défis qu’il nous reste à relever dans notre monde francophone, j’exhorte les jeunes, les femmes et nos populations en général, à s’approprier notre espace pour bénéficier de toutes ses opportunités.

 

Je vous remercie !

Françoise REMARCK

Ministre de la Culture et de la Francophonie

Tags: , , , , ,

Related Article

0 Comments

Leave a Comment