dimanche, 21 juillet, 2024
Salon du livre africain de Paris : Plusieurs éditeurs et auteurs ivoiriens vendent les lettres ivoiriennes à Paris

Ouverte le vendredi 15 mars 2024 à la mairie du 6ème arrondissement, place Saint-Sulpice, dans la capitale française, la 3ème édition du Salon du livre africain de Paris a refermé ses portes hier dimanche 17 mars 2024 avec une forte participation d’éditeurs et auteurs ivoiriens. Pays invité d’honneur de cette édition, la délégation ivoirienne a été conduite par la ministre de la Culture et de la Francophonie, Françoise Remarck.

 

Avec pour ambition de faire de la Côte d’Ivoire le hub de la littérature africaine francophone, le pays a eu une grande représentativité a cette 3ème édition du Salon africain du livre de Paris. Ce sont au moins six éditeurs majeurs du pays dont les éditions Nimba, Eburnie, Les Classiques africains ainsi que l’Association des éditeurs de Côte d’Ivoire (ASSEDI) et le commissariat général du Salon international du livre d’Abidjan (SILA), qui est d’ailleurs en partenariat avec le Salon africain du livre de Paris dans le cadre du projet Accès Culture soutenu par l’AFD et l’Institut Français, qui ont pris part au salon. Le choix de la Côte d’Ivoire. Placée sous la présidence de la ministre de tutelle, la délégation officielle ivoirienne était conduite par Marie-Laure Anongba, Sous-Directrice de l’Industrie du Livre, à la Direction de l’Industrie du Livre et de la

Promotion de la Lecture (DILPL) au ministère de la Culture et de la Francophonie, Pierrette Fauste, écrivaine-éditrice, l’écrivaine-poétesse Tanella Boni et l’éditrice, écrivaine et promotrice d’Akwaba Culture Isabelle Kassi Fofana. En tant que pays invité de cette 3ème édition du Salon du livre africain de Paris, la Côte d’Ivoire est mise en l’honneur à travers plusieurs de ses écrivains. Des hommages ont été rendus à ses plus illustres écrivains à savoir entre autres Bernard Dadié (1916-2019), auteur de ‘’Climbié’’ (1956) et considéré comme le père de la littérature ivoirienne, ou encore Ahmadou Kourouma (1927-2003), auteur du roman ‘’Les soleils des indépendances’’ (1968).

Les participants au salon ont également pu découvrir ou redécouvrir la littérature ivoirienne qui est « extrêmement riche et importante », à en croire le directeur du Salon du livre africain. Une conférence a été aussi consacrée à la littérature ivoirienne. Plusieurs moments d’échanges, de réflexions et de débats, visant à célébrer, promouvoir davantage la littérature africaine et rendre hommage aux écrivains et éditeurs, poètes africains et afro descendants étaient au menu de cette édition. Membre de la délégation ivoirienne, Isabelle Kassi Fofana a dit sa joie d’avoir pris part à un tel rendez-vous. « Ce salon nous permet de rencontrer ce beau public de la diaspora. C’est vraiment un salon qui est bien venu pour nous les professionnels du livre en Côte d’Ivoire et vu que notre pays est à l’honneur, nous n’avons pas hésité à présenter notre catalogue aux férus du livre qui ont pris d’assaut nos stands. Nous sommes donc fiers de faire partie de la délégation ivoirienne conduite par notre ministre de la Culture et de la Francophonie », a-t-elle témoigné.

Bien avant la tenue du salon, sous la direction de la ministre de la Culture et de la Francophonie, une réunion avait été organisée le 04 mars 2024 à son Cabinet au Plateau avec toute la chaîne du livre. A l’ordre du jour de cette rencontre, Françoise Remarck avait eu discussions franches, constructives avec ses hôtes quant au repositionnement de la Côte d’Ivoire comme le pays des rendez-vous de la littérature et surtout la participation des professionnels du livre aux différents salons. Elle avait en outre salué cette reconnaissance faite à la Côte d’Ivoire en tant que pays à l’honneur de cette 3ème édition du Salon africain du livre de Paris. « Notre belle Côte d’Ivoire du Livre est l’invitée d’honneur. C’est une reconnaissance appréciée de ce qui est fait et ensemble, nous allons aller au-delà au regard de la qualité et de la diversité de nos talents », avait-elle exprimé et d’ajouter « le livre fait partie des priorités de mon département ministériel ».

L’édition 2024 du Salon du livre africain de Paris réunit près de 200 auteurs et de 80 éditeurs venus d’Afrique, d’Europe, d’Amérique et des Caraïbes, pour « célébrer la diversité d’une littérature et d’une pensée en pleine effervescence » autour du thème « Décloisonner les imaginaires, repenser les futurs ».

Tags: , , , ,

Related Article

0 Comments

Leave a Comment