mardi, 28 mai, 2024
SILA 13 : Jeannot Ahoussou-Kouadio a donné le top départ de la 13ème édition

La 13ème édition du Salon international du livre d’Abidjan s’est officiellement ouverte le mardi 09 mai 2023 au Palais de la Culture Bernard B.Dadié. Une 13ème édition avec pour thème ‘’le livre dans tous ses états’’ placée sous le parrainage du président du Sénat, Jeannot Ahoussou-Kouadio, et sous la présidence de la ministre de la Culture et de la Francophonie, Françoise Remarck et avec pour pays invité d’honneur la République du Congo.

 

Le président du Sénat de Côte d’Ivoire, Jeannot Ahoussou-Kouadio, a officiellement ouvert la 13ème édition du Salon international du livre d’Abidjan le mardi 09 mai 2023 au Palais de la Culture Bernard B. Dadié au cours d’une cérémonie officielle. Parrain de cette édition, Jeannot Ahoussou-Kouadio, a salué l’initiative du salon qui selon lui regroupe depuis plusieurs années tous les acteurs de la chaine du livre. Auteur de plusieurs ouvrages, il s’est dit heureux d’avoir été coopté comme parrain de ce SILA. Par ailleurs, a-t-il exhorté le commissariat général dudit salon à « réfléchir à des actions de sensibilisation des élus locaux sur l’importance de la lecture publique et sur les plaidoyers en faveur de la mise en place de bibliothèques municipales, régionales ou villageoises ».

Aussi, a-t-il engagé l’institution qu’il préside à ouvrir « la réflexion avec les acteurs du monde culturel sur le mode d’approche et d’intéressement des élus locaux et à la question de la fonction du livre dans notre pays ». Enfin, a-t-il souhaité que l’engouement autour du livre soit plus fort que celui autour des festivals des arts culinaires, de la musique et bien d’autres disciplines artistiques. En sa qualité de présidente de cette édition, la ministre de la Culture et de la Francophonie, Françoise Remarck, a dit sa joie d’accueillir tous les amoureux du livre.

Elle s’est ensuite félicitée de l’importance accordée au livre par le gouvernement de Côte d’Ivoire. « (…) Prenant la mesure de l’importance du livre dans le développement du pays, la Côte d’Ivoire s’est employée à instaurer une politique visant à développer des activités éditoriales », a-t-elle fait savoir insistant sur les trois décrets d’application qui ont été adoptés pour structurer et encadrer l’industrie du livre en Côte d’Ivoire. « Cet engagement fortement marqué par l’Etat de Côte d’Ivoire confirme à quel point le livre est un outil essentiel dans la formation intégrale de tous », a-t-elle témoigné.

Pour elle, « le livre doit demeurer un compagnon sûr, sans peur en dépit des mutations multiples et en particulier du numérique. Le numérique doit être vu comme une force et un atout pour les auteurs, les écrivains et toute la chaîne de valeur. C’est pour cela qu’ensemble nous devons trouver à travers nos pays des mécanismes pour son accessibilité et son adoption définitive par tous ». Se réjouissant des grandes audiences faites par le SILA, Françoise Remarck a fait savoir que ce salon est devenu « un rendez-vous incontournable dans la sous-région et même au-delà ».

Partant, elle a indiqué que l’ambition de la Côte d’Ivoire est d’avoir une industrie du livre, forte, inclusive et qui joue sa partition dans nos économies. « Notre ambition commune est d’avoir une industrie du livre, forte, inclusive et qui joue sa partition dans nos économies. Je suis persuadée que les échanges qui se dérouleront entre professionnels, ouvriront la voie à des réflexions pertinentes sur les politiques commerciales et permettront de partager les avancées obtenues sans oublier les défis auxquels est confronté le livre », a-t-elle traduit.

Quant à son homologue de la République du Congo, Lydie Pongault, elle a traduit sa joie d’être « sur la terre d’Aké Loba, Bernard Dadié, Jean-Marie Adiaffi, Véronique Tadjo, Gauz et bien d’autres ». Ministre de l’Industrie culturelle, artistique et des Loisirs, elle salué l’accord de coopération culturelle et artistique entre les deux pays non sans indiquer le président Sassou N’Guesso consacre un axe entier à la redynamisation de la culture.

Pour le commissaire général du SILA, Anges Félix N’Dakpri, « s’engager pour le livre sous nos cieux est un acte de foi, passionnant et noble certes mais souvent frustrant tant le chemin qui mène vers le lecteur est parsemé d’embûches ». Toutefois, a-t-il fait savoir que « le SILA poursuit son destin et s’impose comme le baromètre de la vie du livre dans notre pays, l’unité de mesure de la vitalité de l’industrie nationale de l’édition, du livre et de la lecture ».

Ecrivaine à l’honneur, professeur Tanella Boni a traduit tout l’honneur à elle fait par le commissariat général du salon. « Etre écrivaine à l’honneur est une lourde responsabilité que j’assume avec joie. Je mesure toute l’importance de la thématique du salon », a-t-elle témoigné non sans témoigner l’importance du livre dans la vie de chaque individu et d’une nation. « La lecture est une activité qui contribue grandement à la formation de la personnalité de chaque individu. Aujourd’hui, le livre dans tous ses états montre bien qu’il y a une évolution, nous sommes au moment des TICs où il y a des livres qu’on peut écouter et raconter », a-t-elle dit.

 

Camara Nangala lauréat du grand prix Bernard B.Dadié

Ecrivain à l’honneur l’édition dernière, Camara Nangala a remporté dans la matinée du mardi 09 mai 2023 le Grand Prix national Bernard B. Dadié de la littérature avec son œuvre « Parcours ». Il reçoit 3 millions F Cfa au lieu de 1 million F Cfa en 2022. Le second prix national Bernard B. Dadié du jeune écrivain n’a pu être attribué pour la faiblesse des six ouvrages soumis à l’appréciation du jury. Le prix Jeanne de Cavally pour la littérature enfantine a été remporté par Josué Guebo qui a reçu 1 million F Cfa au de 500 000 F Cfa en 2022. Le Prix SILA de l’édition est reparti à « les éditions Calebasse’’ avec 1 million F Cfa au lieu de 500 000 F Cfa en 2022. Le prix de la relève des écoles primaires a été glané par les jardins Salem de yopougon et le Prix de la relève lycée et collège remporté par le lycée Mamie Adjoua de Yakro.

0 Comments

Leave a Comment