samedi, 13 juillet, 2024
Vitale déshabille Barthélémy Inabo et fait de grandes confidences

En pleine promotion de son single ‘’Matchotcho’’ en featuring avec Fior 2 Bior, Vitale s’est confiée à L’Avenir. Sa carrière, sa vision, son quiproquo avec Barthélémy, la polygamie, ses relations avec Molare, DJ Arafat, Tina Glamour…, la ‘’Beyoncé d’Afrique’’ dit tout.  

 

Interview

Après une période creuse, Vitale revient sur la scène discographique avec un nouveau single ‘’Matchotcho’’ en featuring avec Fior 2 Bior. Qu’est-ce qui se cache derrière ce single ?

Pourquoi vous me parlez de période creuse ? Non, ce n’est pas vrai parce que mon single ‘’Jalousie’’ est sorti il y a de cela trois mois. Et là, ‘’Matchotcho’’ est sorti depuis la semaine dernière. C’est une chanson pour rendre hommage à la beauté africaine. C’est une façon à moi donc de magnifier et célébrer toutes ces femmes qui ont des rondeurs et qui sont pour moi de vrais canons de beauté. La chanson est également accompagnée d’une danse traditionnelle de la Côte d’Ivoire qui est le ‘’Mapouka’’.

 

Pourquoi avoir opté pour Fior 2 Bior ?

J’ai coopté Fior 2 Bior sur la chanson parce que c’est un style un peu dégammage et le rythme est dans son style musical. Pour moi, il était l’artiste idéal pour cette collaboration.

 

N’est-ce pas parce que Fior 2 Bior a réussi sa collaboration avec DJ Lewis sur sa chanson ‘’Apoutchou’’ que vous l’avez sollicité pour vous repositionner ?

Ce n’est pas avec le même style avec Lewis, ce n’est pas la même musique encore moins le même beat. Ma chanson est carrément dans le style musical de Fior, à savoir le Godo Godo.

 

Que cache Vitale à travers tous ces nombreux featurings à chacune de ses sorties ?

Pourquoi voulez-vous que je n’associe pas d’autres artistes sur mes œuvres ? Ce sont les deux mains qui se lavent, dit-on. Sinon que j’ai des chansons sur lesquelles je chante seule. Je ne vais tout de même pas passer ma vie à chanter seule ! Il faut aussi aller vers d’autres confrères pour d’autres colorations.

 

Votre collaboration avec l’artiste ougandais Eddy Kenzo a été très appréciée de tous. Pensez-vous pouvoir être à la hauteur des attentes des mélomanes ivoiriens sur cette collaboration avec Fior 2 Bior ?

Ma carrière est déjà à un certain et je continue d’avancer. Je continue de travailler et avec le travail, j’évolue. Pour dire que ce n’est pas une question de featuring qui tient ma carrière.

 

Parlant de travail, Barthélemy Inabo avait dans le temps critiqué votre rendu. Il vous demandait de vous mettre au travail parce qu’estimant que vous chantez faux. Avez-vous saisi ses conseils pour corriger vos lacunes qu’il décriait ?

Je n’ai pas de leçon à recevoir de Barthélémy Inabo parce que j’estime qu’il s’ennuie. Sûrement avec le poids de l’âge, il dit des choses dont il ne maitrise pas vraiment les portées et le sens. Lorsqu’il dit que je ne sais pas chanter, je lui réponds qu’il y a des gens qui consomment ma musique. Que Barthélémy Inabo rentre en studio pour sortir une chanson avant qu’il ne me juge. A mon sens, il s’ennuie.

 

Apparemment, vous n’acceptez pas facilement les critiques ?

Il faut savoir critiquer mais pas de cette façon aussi absurde. Pour quelqu’un de son âge, il gagnerait à être sage. Pour moi, il pouvait me contacter directement pour me faire part de ses reproches plutôt que d’aller m’exposer de cette façon. Sa façon de faire s’apparente à du sabotage et à de l’injure. La musique est mon gagne-pain depuis 2011. Je ne sais donc pas de quel droit il se permet d’aller s’asseoir sur un plateau télé avec sa fille Annie France pour juger mon travail. Ils ne peuvent rien m’apporter musicalement. Qu’est-ce qu’il a fait après ses critiques ? Rien. Il aurait dû m’offrir des cours de chant ou me guider vers des personnes qui vont m’apprendre à faire ce qu’il veut. Mais lorsqu’on est incapable de faire cela, le silence est mieux.

 

On croyait cette affaire réglée et que vous auriez fait la paix. Vous avez toujours la rancœur et la rancune à vous entendre…

Réglée ? Il ne m’intéresse pas parce qu’il ne sait pas se faire respecter. Et à ce rythme, il risque de se faire manquer de respect. J’aime bien les critiques mais pas venant de ceux-là. Lorsqu’il dit que je ne sais pas chanter, qui est le numéro 1 dans ma catégorie ? Si moi le numéro 1, je ne sais pas chanter, comment jugera-t-il ceux qui viennent après moi ?

 

Sûrement que vous êtes le numéro 1 devant des personnes pas méritantes ?

Dans ce cas, il insulte plusieurs personnes. Quand il m’insulte moi le numéro 1 du couper-décaler féminin, c’est qu’il insulte toutes celles qui sont derrière moi en plus de mon staff et de mes arrangeurs et tous ceux qui consomment ma musique également. C’est méchant. Je peux aider financièrement Barthélémy Inabo grâce à ma musique qu’il dit être mal faite. Mes spectacles sont payés chers. J’ai apporté beaucoup au couper-décaler à travers mes chorégraphies, mon style vestimentaire et bien d’autres. Moi je sers du show et non être là pour vendre une quelconque voix suave.

 

Revenons sur vos cours de chant après ces critiques de Barthélémy Inabo…

Vous particulièrement avez vu mes débuts. Il y a une grande amélioration et cela est dû au travail. Tous ceux avec qui je travaillais, Vétcho Lolas, Kilheur… m’ont donné des cours de chant. En tout cas, je pense qu’il y a une grande évolution dans ma carrière donc ce n’est pas le moment pour un vieillard d’aller s’asseoir sur un plateau télé pour dénigrer tout mon travail. Quelqu’un comme Molare peut me le dire parce qu’il investit aussi dans ma carrière. Je gagne des millions par spectacle et c’est avec cet argent que je paie mes factures et aide d’autres personnes dans le besoin. Barthélémy Inabo m’a tellement frustrée que je ne pense pas pouvoir lui pardonner.

 

Vous revendiquez une place de numéro 1 du couper-décaler féminin, n’est-ce pas faute de concurrentes sérieuses comme Claire Bahi et autres ?

Rectificatif. Je ne revendique pas cette place mais ce sont plutôt les mélomanes et les différents prix dans notre secteur qui m’ont permis d’avoir cette place. Quand Claire Bahi était encore dans le couper-décaler, qui venait après elle ? Sinon lorsque Claire Bahi était encore là, il y avait des chanteuses que j’ai trouvées là et que j’ai dépassées. Toute cette performance est à mettre à l’actif de mon sérieux dans le travail. Quand je venais du Zogang de Meiway pour me lancer dans une carrière solo, Claire Bahi était déjà bien assise.

 

Votre rivale Bamba Amy Sarah revendiquerait elle aussi cette même place de numéro 1 ?

C’est elle qui voit. Si elle dit être le numéro 1 du couper-décaler féminin, c’est son appréciation à elle. Sinon le monde entier sait que c’est moi le numéro 1 du couper-décaler. Si les autres travaillent plus que moi, elles pourront un jour prendre ma place. Seul le travail peut les mettre à ce niveau. Mon souhait est qu’elles travaillent plus pour que moi également je travaille encore plus. Heureusement qu’elles se sont réveillées ces derniers temps.

 

Avez-vous des regrets après le flop autour de votre single ‘’Mon bébé’’ dont le buzz escompté n’a pas porté ?

Je ne regrette rien. C’est un calcul qu’on a fait mais qui n’a malheureusement pas pu aller plus loin que ça. On avait prévu tenir le buzz sur un an mais on a décidé de l’arrêter brusquement parce que cela commençait à avoir des répercussions négatives sur mon arrangeur Momo Wang. Il fallait donc qu’on arrête.

 

Votre love aussi a dû s’arrêter avec les pressions de part et d’autres, n’est-ce pas ?

Quel love ? C’était le buzz. Rien d’autre.

 

Pourquoi profiter de cette tendance à vouloir toujours faire croire qu’on est avec tel ou tel artiste pour construire sa carrière ? En plus de votre cas avec Momo Wang, on peut citer Eudoxie Yao avec Grand P, Eunice Zunon avec Tenor…

C’est vous qui m’informez que les autres font du buzz sinon dans mon cas j’ai annoncé publiquement que c’était du buzz. Je ne connais pas la vie des autres.

 

Quel est votre avis sur la polygamie qui serait sur la table des députés ?

En ce qui me concerne, la polygamie ne m’intéresse pas. Je suis très jalouse en amour donc il n’est pas question pour moi de partager mon homme avec une autre femme. La polygamie, ce n’est pas pour moi.

 

Etant donné que vous n’êtes pas d’accord avec la polygamie, que feriez-vous si cette loi venait à être votée ?

Qu’est-ce que je peux faire pour empêcher une telle loi ? Si mon mec veut prendre une 2ème femme, je me retire tout simplement. Je ne suis pas pour la polygamie. Il y a trop d’hommes, pourquoi devrait-on partager un homme ? En plus, est-ce que le mariage est forcé ? Dans la polygamie, il y a toujours des manques de respect, des négligences et bien d’autres choses négatives.

 

Avez-vous déjà vécu une expérience dans un foyer polygame ?

Moi, non ? Je n’ai jamais été mariée, comment vais-je vivre une telle situation ?

 

Le mariage fait-il partie de vos priorités ?

Pourquoi pas ? Je suis une femme et toute femme aspire au mariage. Toutefois, ce n’est pas pour autant qu’on va poursuivre le mariage aussi. Quand le mariage vient à soi, on le prend.

 

Vous ne trouvez pas que le mariage a assez tardé dans votre cas ?

Comment le mariage a tardé ? Vous voulez que j’aille le chercher ? Loin de là, vous aussi ! Aucune femme n’a un problème avec le mariage. C’est Dieu qui décide. On n’a pas toutes le même moment, chacune a son heure de gloire. J’attends mon heure.

 

Quels souvenirs gardez-vous de DJ Arafat à quelques jours de la célébration de ses trois ans de décès ? A quels niveaux sont vos relations avec Tina Glamour avec qui vous n’étiez pas en de bons termes ?

DJ Arafat a été une motivation et une force pour moi. C’est lui qui a permis que nous autres puissions venir au couper-décaler. Nous avons donc perdu une grosse inspiration, nous avons perdu un vrai leader. Le monde entier a perdu un grand artiste et sa mort continue de nous attrister. C’est lui qui nous mettait la pression pour travailler et cela nous manque. Nous souffrons donc toujours de son absence et nous prions pour le repos de son âme. Sur le cas Tina Glamour, je n’ai jamais répondu à ses injures. Elle reste une mère pour moi et à ce titre, elle peut me titiller comme elle veut car je suis son enfant. Elle disait que je me maquillais trop, ce qui pour moi est son avis. Après tous ces épisodes, elle et moi avons gardé le contact et de bonnes relations.

 

Comment Vitale envisage-t-elle sa carrière dans les cinq années à venir ?

Dans les cinq années à venir, j’aurais déjà fait le Palais de la Culture de Treichville. Vitale sera toujours en avant et d’actualité. Il se peut aussi que je me donne une petite pause d’un an pour faire mon 2ème enfant. En tout cas, je puis vous dire que dans cinq ans je serai meilleure qu’aujourd’hui.

Tags: , , , ,

Related Article

0 Comments

Leave a Comment