jeudi, 18 avril, 2024
Reine Esther : Elle veut reconquérir les âmes par la ‘’Vérité’’

Chantre faisant dans le Zouk Gospel à travers son premier album de sept titres ‘’Vérité’’, Reine Esther se donne pour mission de reconquérir des âmes par la ‘’Vérité’’. À l’occasion de la présentation de cette œuvre, à la presse, elle a levé un coin du voile sur sa carrière et ses rencontres avec David Tayorault et Mc Claver.

 

 

Un songe révélateur 

De son vrai nom N’Takpé Adjoua Reine Esther, Reine Esther a grandi dans une famille chrétienne. Toute petite, accompagnée de sa mère, elle se rendait régulièrement à l’église méthodiste, d’où elle se forge à la chose musicale au travers des groupes et chorales de son lieu de culte. « Depuis ma tendre enfance, j’aimais bien chanter. Ma mère étant chrétienne, j’avais intégré le groupe de jeunes, puis le groupe musical. Ma formation, je l’ai acquise à l’église », confie-t-elle. Alors qu’elle croyait que ce passage dans ces différents groupes musicaux n’était juste que l’aboutissement de sa passion pour le chant, des signes qu’elle dit divins, vont la pousser à en faire un véritable ministère.

Ces signes qui, plusieurs fois, selon elle, lui ont été révélés par des Hommes de Dieu, ne vont cependant pas l’amener à opter pour une carrière de chantre. Finalement, dit-elle, c’est après un songe dans lequel Dieu se serait révélé à elle, que tout va basculer. « C’est à la suite d’un appel divin à l’occasion de certains temps de prières que je me suis véritablement lancée dans une carrière de chantre. Chaque fois que je me retrouvais en face d’un Homme de Dieu, c’était toujours la même prophétie, à savoir que Dieu m’a choisie pour que je chante pour sa gloire. Il est clair qu’au départ, je prenais ça juste comme des prophéties, mais c’est lorsque je l’ai reçue en songe que je me suis finalement décidée. En fait, le Seigneur m’est apparu et m’a dit que le temps était venu », témoigne-t-elle.

 

Sa rencontre avec David Tayorault et Mc Claver

Désormais convaincue que Dieu l’a choisie pour chanter sa gloire, Reine Esther se lance à la recherche d’arrangeurs à même de faciliter son entrée dans cet univers nouveau pour elle. Sa maquette en main, elle réussit à croiser le chemin de l’arrangeur multidimensionnel David Tayorault. Tout de suite, le courant passe et l’arrangeur décide même de la produire. « Depuis 2004 déjà, j’avais pour projet de me lancer dans une carrière musicale et c’est ainsi que j’ai eu la chance de rencontrer David Tayorault. Lorsqu’il a écouté ma maquette, il a voulu lui-même produire mon album et on a travaillé sur huit titres », relate-t-elle, non sans déplorer qu’après l’enregistrement de cette œuvre, elle a été stoppée dans son élan par un « malheur ».

L’ex-membre du groupe ‘’Les Woyas’’ va perdre toutes ses données, les obligeant du coup à reprendre tout le travail déjà fait. « J’avoue que c’était un peu compliqué, vu qu’il voyageait beaucoup. Toutefois, on a pu reprendre trois titres (‘’Vérité’’, ‘’Jésus est la solution’’ et ‘’Ne me laisse pas’’) qui figurent d’ailleurs, sur l’album », fait-elle savoir. Si la reprise du travail en 2010 a suscité de l’espoir chez elle, ce n’est qu’une décennie plus tard que cette œuvre verra finalement le jour. « En 2010, bien avant la crise post-électorale, les choses avaient commencé à se mettre en place, puisque j’avais déjà en main, un produit pratiquement fini.

Mais Dieu faisant bien les choses en son temps, c’est finalement 11 ans plus tard, soit en 2021, que l’œuvre a été disponible », révèle-t-elle, non sans indiquer que dans l’attente de la sortie de son œuvre, elle a fait une autre grande rencontre au Burkina Faso. Partie au pays des hommes intègres pour rejoindre l’un de ses arrangeurs, Marc Williams, celui-ci lui permettra de faire la rencontre du défunt Bishop Claver Yaméogo dit Mc Claver, décédé dans son pays natal le 14 décembre 2022 à l’âge de 56 ans. « J’ai eu la grâce de rencontrer le Bishop Mc Claver au Burkina Faso. Tout est parti de mon arrangeur Marc Williams qui travaillait dans son église en tant que pianiste. C’est donc par son canal que j’ai fait la rencontre de ce grand homme. J’ai dû passer deux ans au Burkina Faso (2010-2012). Le Bishop et moi, avions même un projet de sortir un featuring qui est resté à l’étape de maquette. Malheureusement, il est parti », regrette-t-elle.

 

Pour le triomphe de la ‘’Vérité’’

Après plusieurs péripéties, l’album ‘’Vérité’’ de sept titres, dont deux remix, sort en 2021. Un album exclusivement dédié à la gloire de Dieu. « ‘’Vérité’’ pour témoigner que Jésus est réellement Seigneur et qu’il est celui qui nous libère. C’est en clair, ma façon de proclamer que Jésus est le chemin, la vérité et la vie », traduit-elle. Dans cette œuvre, Reine Esther aborde les thématiques de l’exhortation, les difficultés du monde, les problèmes spirituels, le mariage, l’amour. Ayant pris le pari de l’évangélisation pour le salut des âmes, ses compositions cadrent selon elle, avec cette mission.

Ainsi, à travers des chansons comme ‘’Vérité’’, ‘’Ne me laisse pas’’, ‘’Amour divin’’, en passant par ‘’Unis pour la vie’’, ‘’La vie’’, ‘’Jésus est la solution’’ figurant sur l’album ‘’Vérité’’, Reine Esther se présente comme un chantre qui veut faire triompher la ‘’Vérité’’, celle de la croyance en un être suprême.

Aïcha Touré

 

Tags: , , , ,

Related Article

0 Comments

Leave a Comment