jeudi, 18 avril, 2024
Tina Glamour fait le grand déballage : « Carmen est née avec un handicap facial »

Invitée de l’émission ‘’Allô Caviar’’ de Life TV animée par Coach Hamond Chic, Tina Glamour a fait le grand déballage sur ses relations avec sa belle-fille Carmen Sama. Sans gant ni langue de bois, ‘’Lady Glam’s’’ est revenue sur ses rapports conflictuels avec l’ex-compagne de DJ Arafat.

 

En attendant le 12 août 2022, date marquant la célébration du 3ème anniversaire de décès de DJ Arafat, ‘’la mère de la Chine’’, qui compte par ailleurs rendre hommage au cours d’un concert à ses défunts enfants (DJ Arafat et Bébé Carla) à cette même date, a fait des mises au point. Dans le canapé de la ‘’Coach Caviar’’. De ses rapports avec ses belles-mères en passant par sa relation avec sa belle-fille et son concert célébration de ses 30 ans de carrière musicale, la mère de 58 ans a fait le grand déballage.

 

Ses relations avec ses belles-mères

Je bénis l’éternel pour cette grâce d’avoir été légalement mariée, une chance que  toutes les artistes n’ont pas car elles se cherchent toujours pour atteindre le légal. De fait, lorsque j’ai quitté les Etats-Unis pour la Côte d’Ivoire, j’ai rencontré feu Houon Pierre, le père de DJ Arafat. L’amour nait aussitôt. Il faut dire que j’ai marié quelqu’un qui avait des doigtés musicaux car il jouait déjà avec l’orchestre de son grand-frère. Sa mère qui était donc ma belle-mère, heureusement, ne m’a pas fatiguée.

Toutefois, la grossesse de mon fils m’a beaucoup fatiguée étant donné qu’il était mon premier garçon. C’était difficile et mon époux m’avait alors envoyé chez sa maman à Adiaké pour qu’elle s’occupe de moi. Mon époux était tellement adorable qu’il lui arrivait de me purger car je ne connaissais pas encore les histoires de purgeoir, je venais d’arriver des Etats-Unis. Mon mari m’a vraiment aimé. Ma première belle-mère était géniale, grande de taille. A contrario, ma 2ème belle-mère était toxique. Elle était amoureuse de son propre enfant. Elle était curieuse, envahissante. Elle était comme une rivale. J’ai fait treize ans avec un artiste de ce pays dont la mère m’a malmenée mais je lui ai montré que j’étais le choix de son fils. La mère de Kéké Kassiry m’a fait des misères pendant treize ans.

 

Le genre de belle-mère qu’elle est et ses rapports avec Carmen Sama

Quand tu tombes sur une belle-fille qui te prend comme une serpillère, je deviens un animal pour cette dernière. Mon fils ne m’a jamais caché ses pulsions amoureuses. Mais sur sa dernière conquête, il m’a confié qu’elle n’était pas une femme de bonne envergure mais qu’il l’aimait. Étant donné qu’Arafat était mon seul fils, automatiquement j’ai adopté son choix. J’ai défendu Carmen car je la considère comme ma fille. Didier m’a dit qu’il a connu Carmen à Yopougon Banco et m’aussi dit qu’elle n’avait pas une vie saine mais qu’il allait la changer. Qu’est-ce que je pouvais faire si ce n’est accepter la volonté de mon fils ? A la fin, mon fils n’en pouvait plus. Il m’appelait à certaines heures pour me dire que j’avais raison. Mais quand tu es un garçon ‘’kpôclé’’, tu tombes forcément sur une femme du même genre. Je n’insulte pas Carmen.

J’ai aimé Carmen comme ma propre fille. Pendant les obsèques de mon fils, elle avait voyagé pour se rendre au Mali. J’ai même appelé sa maman pour lui faire part du voyage de sa fille et elle m’a dit que sa fille y était pour une retraite spirituelle. Par la suite, avec les informations que j’ai reçues, j’ai été obligée de faire une vidéo pour agresser le moral de Carmen. Après, elle a répondu dans une interview pour me dire qu’elle n’était pas là pour nourrir cette famille de pauvres. Carmen est née avec un handicap facial, elle a une tâche sur une partie de son visage. Elle n’est pas moche mais elle est gonflée. Je ne veux même plus qu’on l’appelle Carmen Sama mais Carmen Yao. J’ai toujours dit à mon fils de ne jamais marier une femme qui est pauvre. Elle ne m’a pas respecté. Etant la dernière femme de DJ Arafat, la star mondiale, elle devait faire attention à ceux qui lui font des avances. C’est insultant à mon égard car quand tu respectes la mère d’une légende comme moi, tu t’abstiens d’un certain langage et de certains comportements. Etre une belle-mère, c’est difficile. J’ai toujours dit à mon fils que la femme qu’il choisira devra m’aimer mais sa dernière compagne ne m’a pas aimé. Heureusement qu’elle n’a pas été la femme de mon fils mais sa copine.

 

Son concert hommage à ses défunts enfants

Pour la célébration de mes 30 ans de carrière musicale, j’ai décidé de choisir le jour du décès de mon fils. Le concert est dédié à mes défunts enfants, DJ Arafat et sa petite sœur Bébé Carla. C’est le concert de ‘’la renaissance’’ en référence au dernier album de DJ Arafat. La mère-chanteuse que je suis va célébrer ses trente ans de carrière. Le concert est pour le vendredi 12 août à 19h à la salle Kodjo Ebouclé du Palais de la Culture de Treichville. J’offrirai un beau spectacle en ‘’sexy moulance’’ avec en prime un hommage à mes défunts enfants. Ce sera un grand show. C’est moi qui ai fait chasser Tshala Muana de la Côte d’Ivoire, comme pour dire que le show sera assuré. Ce sera un voyage aux Etats-Unis.

 

 

 

0 Comments

Leave a Comment