samedi, 13 juillet, 2024
SILA 14 : Une brochette de personnalités à Abidjan pour célébrer le livre

Dans un communiqué dont copie est parvenue à Ivoireculture.ci, le commissariat général du Salon international du livre d’Abidjan (SILA) a relevé plusieurs changements et innovations apportés à l’évènement qui se déroulera les 14, 15, 16, 17 et 18 mai 2024 au Parc des Expositions d’Abidjan en Côte d’Ivoire.

 

Placée sous la présidence du ministère de la Culture et de la Francophonie, l’édition 14 du SILA aura pour pays invité d’honneur le Kenya. La ville historique de Grand-Bassam est l’hôte du Salon, conformément à une tradition récente qui consiste à mettre en lumière une ville de Côte d’Ivoire. Et pour la première fois depuis son institution, le salon quittera le Palais de la Culture Bernard B. Dadié de Treichville pour le Parc des Expositions d’Abidjan. Par ailleurs, cette fête du livre, la 14ème édition, portera sur ‘’Le livre qui soigne-Le livre catharsis’’. Un thème qui, à en croire Anges Félix N’Dakpri, commissaire général du salon, « fera la démonstration du dynamisme de la Côte d’Ivoire sur le marché africain et francophone du livre ».

 

Serge Bilé et plusieurs personnalités des lettres à l’honneur

Après la Professeure Tanella Boni comme écrivaine à l’honneur à l’édition 2023, cette année, c’est le journaliste-écrivain Serge Bilé qui sera à l’honneur. « C’est sans doute l’appel de l’histoire et de la mémoire qui a présidé au choix de l’Auteur à l’honneur du SILA 14. Ainsi, après Tanella Boni en 2023, le Commissariat Général du Salon invite les visiteurs à (re)découvrir Serge Bilé, enquêteur passionné des cultures nègres, qu’il fait découvrir à travers des itinérances insoupçonnées », peut-on lire dans le communiqué.

Toutefois, l’écrivain ivoirien ne sera pas le seul invité de marque du commissariat général. « Pour 2024, le tableau des personnalités à l’honneur se complète avec des invités spéciaux, au nombre desquels : le Guadeloupéen Lilian Thuram, fondateur de la Fondation Éducation contre le racisme, pour l’égalité ou encore Danièle Béchir Ben Yamed, veuve de Béchir Ben Yamed, de Jeune Afrique Média Group et Lawrence NJaci, présidente de l’APNET », poursuit le communiqué.

 

Plusieurs innovations annoncées

Le SILA qui accroit en notoriété au fil des éditions avec à sa tête, l’éditeur Anges-Félix N’Dakpri, va d’innovations en innovations. Ainsi, pour cette édition 14, de nouvelles activités viennent enrichir le programme du salon. Ce sont entre autres, le SILA Business qui est un espace B2B réservé aux professionnels et acteurs de l’industrie du Livre, le SILA Legend qui est une cérémonie de distinction et d’hommage aux meilleurs acteurs du secteur, le SILA Scrabble, qui, avec le concours de l’Association ivoirienne de scrabble, fera l’objet d’une compétition au cours de cette édition. Enfin, la diffusion de Fonds littéraires en anglais, espagnol et en allemand.

« Toutes ces innovations complètent un tableau d’activités bien riche que connaissent les visiteurs du Salon, mais qu’il n’est pas superflu de rappeler. Il s’agit de la proclamation des Prix littéraires nationaux et internationaux, des expositions-ventes, des dédicaces et signatures d’œuvres littéraires, des ateliers spécialisés, des rencontres publiques et professionnelles, des cafés et blogs littéraires, de la dictée nationale du Rotary, … », relève le commissaire général du SILA.

 

100 millions de F Cfa de vente de livres en 2023

La dernière édition du SILA, qui s’est tenue au Palais de la Culture Bernard Blin Dadié de Treichville, du 09 au 13 mai 2023, avait réuni, autour de 250 auteurs et 60 exposants, 115 000 visiteurs et participants, 100 millions de F Cfa de vente de livres et proclamé sept grands Prix littéraires nationaux et internationaux, selon le commissariat général.

Le SILA, qui met en situation les principaux corps de métier de la chaîne du Livre, a été créé par l’Association des éditeurs de Côte d’Ivoire (ASSEDI) en 1999. Figurant désormais en bonne place parmi les grandes manifestations sur le continent africain, les objectifs de ce Salon sont de promouvoir davantage le secteur, avec le renforcement des capacités et des compétences des acteurs, célébrer les talents littéraires, stimuler le goût de la lecture et de la création littéraire auprès des publics cibles et décloisonner les barrières linguistiques, culturelles et économiques entre les pays africains, afin de garantir une libre circulation des œuvres littéraires et des auteurs sur le continent.

 

Aïcha Touré

Tags: , , , ,

Related Article

0 Comments

Leave a Comment